Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 02:23
Tout ce vous devez savoir d’Abdelmalik Petitjean, le jihadiste qui a égorgé le prêtre de St-Etienne-du-Rouvray

Abdelmalik Petitjean, le second musulman qui a décapité le prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray, était employé dans un aéroport au service des bagages trois mois avant l’attentat.

 

« Petitjean n’a eu aucun problème pour passer l’enquête de la police et les évaluations psychologiques nécessaires pour obtenir ce poste ultra-sensible à l’aéroport » dit une source proche de l’enquête.

Abdel-Malik Nabil Petitjean, était fiché S sur les listes des radicaux islamistes depuis le 29 juin. Il a été identifié par des tests ADN pris sur sa mère, Yamina Petitjean, car il n’avait jamais été condamné et la police ne possédait pas ses empreintes, et il est donc le second combattant de l’Etat islamique coupable de l’assassinat du prêtre Jacques Hamel.

Reuters a révélé que les services de sécurité français « ont fiché Petitjean parce qu’il avait des liens avec des islamistes et qu’il était devenu un radical de l’islam ». Hélas, le gouvernement français « surveille » — si l’on peut parler de surveillance — plus de 10 500 musulmans radicaux capables de vouloir passer à l’attaque à tout moment.

Il était recherché par la police depuis le 22 juillet, suite à une information fiable reçue d’un service de renseignement étranger non spécifié par l’Unité de coordination contre le terrorisme (UCLAT), accompagné d’une photo de lui, mais pas de son nom, expliquant que Petitjean « était prêt à participer à une attaque ». L’UCLAT n’a pas jugé utile de publier sa photo à la télé, ce qui aurait permis de le localiser, et très probablement de lui faire abandonner son monstrueux projet.

 

La note de police se présente ainsi :

« L’individu dont la photographie figure ci-dessous serait prêt à participer à un attentat sur le territoire national. Il serait déjà présent en France et pourrait agir seul ou avec d’autres individus. La date, la cible et le modus operandi sont pour l’heure inconnus. Des investigations sont en cours en vue de l’identifier et de le localiser… »

Deux jours avant la tuerie, Kermiche a envoyé des messages audio pour annoncer son intention de faire une attaque. Son message a été envoyé à environ 200 de ses contacts sur le réseau social Telegram, il était crypté, et il n’a jamais été vu par les services de renseignement français, a révélé Hugh Schofield de la BBC.

Et voici les derniers messages d’AbdelMalik Petitjean sur Telegram avant d’égorger l’Abbé Jacques Hamel :

CokT5rSWgAARYvJ CokT6T3XgAAoNh7 CokT7ArXgAU2EkS

Le 24 juillet, au cours d’une perquisition chez un musulman fiché S, les enquêteurs ont découvert une vidéo dans un smartphone où Petitjean prête allégeance à l’État islamique.

Petitjean était âgé de 19 ans. L’autre combattant d’ISIS, Adel Kermiche, avait également 19 ans, et tous les deux sont Français. Kermiche a tenté de se rendre en Syrie deux fois, a été arrêté en Turquie, renvoyé en France, où un juge rouge l’a relâché avec un bracelet électronique. L’histoire de Petitjean est similaire. Lui aussi avait tenté de partir combattre en Syrie sous le nom de guerre Abu Omar. Lui aussi a échoué.

« Nous avons là un combattant de l’Etat islamique, qui travaillait dans un aéroport français, aux bagages, trois mois avant d’égorger un prêtre, et qui a facilement passé tous les tests de la police » explique Peter Allen dans le MailOnline du 29 juillet.

Jusqu’à il y a trois mois, Petitjean était employé en CDD à l’aéroport de Chambéry, qui transporte 250 000 passagers par an.

Petitjean avait commencé comme porteur de bagages en décembre, après avoir obtenu son baccalauréat au lycée Marlioz près d’Aix-les-Bains, où il vivait. Il se déplaçait régulièrement entre Montluçon, la commune où vit sa mère, et la Seine-Maritime, où réside une autre partie de sa famille.

« Petitjean était considéré comme un employé sérieux, amical, qui ne représentait aucun danger pour les passagers et les usagers de l’aéroport. Il n’a eu aucun mal à passer les tests » ajoute la source.

Petitjean a quitté son emploi en avril, et en juin, il était appréhendé par les services de renseignement turcs alors qu’il tentait de se rendre au califat d’ISIS en Syrie.

« Nabil Abdel Malik Petitjean a été rapidement suspecté » explique une source policière, parce que sa carte d’identité a été découverte au domicile de la famille d’Adel Kermiche. Petitjean, qui est né à Saint-Die-des-Vosges (Alsace-Lorraine–Champagne-Ardenne), et avait fait une bonne scolarité, n’a pas pu être tout de suite identifié, car son visage a été défiguré par la balle en pleine tête qu’il a reçue. Mais son téléphone, qui a été géolocalisé près de l’église, a confirmé les tests ADN.

Le vendredi précédent l’abominable attentat, les services de renseignement français reçurent l’information que Petitjean était de retour en France, et qu’il était prêt à passer à l’attaque. Mais la police a été incapable de repérer, sur son sol, un Français que les services turcs n’ont eu aucun mal à arrêter.

Dans un vidéo, s’adressant au Président François Hollande et au Premier ministre Manuel Valls, Petitjean dit : « Vous allez souffrir comme nos frères et sœurs souffrent. Nous allons détruire votre pays. Frères, sortez avec un couteau, avec ce que vous trouvez, et attaquez-les, tuez-les en masse. »

Video Player

Dans une autre vidéo publiée par Amaq, l’agence d’information de l’Etat islamique, Petitjean et Kermiche prêtent allégeance à ISIS.

Petitjean et Kermiche prêtant allégeance à ISIS

Petitjean et Kermiche prêtant allégeance à ISIS

 

Après la tuerie, un membre de la famille de Petitjean âgé de 30 ans, et un autre de 16 ans, dont le frère est parti en Syrie avec Kermiche, ont été arrêtés par la police.

Lors de l’attentat, une des quatre autres personnes sous la menace des deux djihadistes a été blessée de plusieurs coups de couteau, et les deux portaient des « faux explosifs en aluminium » ainsi que des armes de poing.

Pourtant, la mère de Petitjean, Yamina, a osé déclarer : « oui, c’est lui. C’est un bon Français. Il est doux. Je connais mon enfant. Je connais mon fils. Il n’a rien à voir avec tout ça, » (on retrouve les mêmes mots dans la bouche de la mère des frères Tsarnaev, auteurs de l’atroce attentat du Marathon de Boston). Et la mère ajoute : « Il n’est pas du tout le monstre que les gens veulent nous faire croire. » Ben voyons… c’est certain, il a égorgé le prêtre sans aucune monstruosité, en bon français doux qui n’a rien à voir avec tout ça.

Sky News décrit les deux terroristes comme des geeks qui aimaient les jeux vidéo et internet, et ont changé vers l’âge de 16 ans avec la lecture du coran — mais que contient donc ce coran de si terrible ? Personne ne devient terrorisme en lisant la Bible.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Sources :
http://www.dailymail.co.uk/news/article-3714232/ISIS-church-attacker-worked-French-airport-baggage-handler-just-months-priest-murder-got-police-checks-easily-secure-job.html#ixzz4FtukyRH4
Abdel-Malik Nabil Petitjean: 5 Fast Facts You Need to Know
http://www.bbc.com/news/world-europe-36911766
http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/28/abdel-malik-nabil-petitjean-deuxieme-tueur-eglise-saint-etienne-du-rouvray_n_11234576.html

Partager cet article

Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

christian 05/08/2016 17:53

La conclusion et je le redis les Français partout ou ils iront ne sont pas protégé ont nous enfume ....

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog