Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 13:43
Les médias anti-Trump mentent tellement, qui peut les croire ?

Avec la propagande médiatique généralisée anti-Trump, et anti-Marine, on redécouvre ce qu’est le poids du mensonge en politique ! La propagande médiatique anti-Trump a mis en évidence toute la complicité du système Hillary-Hussein Obama. Le mysticisme de la guerre anti-Trump doit masquer les manquements graves de la politique d’Obama, comme la propagande médiatique anti-Marine doit masquer les obscénités de la politique de Hollande . C’est pourquoi la caste politico-médiatique donne la priorité à la guerre anti-Trump. C’est ouvertement la défaite de la démocratie face au cauchemar du système quasi-mafieux des Clinton.

Le gouvernement des riches, ces pseudo-élites social-démocrates, a inventé un nouveau cauchemar pour cacher le vrai cauchemar du retour des Clinton avec la propagande anti-Trump. Contre la démagogie de la bourgeoisie anti-Trump, Donald Trump peut alors critiquer et attaquer Hillary-Obama sans modération.

Les provocations anti-Trump sont le nouvel alibi des dirigeants incompétents et profiteurs des États européens, membres de l’Alliance atlantique corrompue par le système Hillary Clinton-Hussein Obama.

Les provocations anti-Trump, c’est à cela que sert la presse social-bourgeoise ! Du mythe idéologique de la gauche bobo à la réalité sordide de la propagande social-bourgeoise anti-Trump, on retrouve tout le poids du mensonge en politique ! Qu’est-ce que la propagande social-bourgeoise anti-Trump ? C’est le cache-misère de la politique des incompétents profiteurs de l’Union Européenne après le Brexit.

Les électeurs doivent s’interroger sur la signification sociale profonde des élections américaines. Ce qui implique que tous les domaines sur lesquels les partis exercent leur mainmise exploiteuse, par l’entremise de politiciens véreux, ne sont pas soumis à une ambition politique déterminée, mais à la seule convoitise du pouvoir économique. Il faut se demander pourquoi les États impérialistes accordent une telle importance à maintenir le système des Clinton contre le peuple ! Il convient de ne pas s’en tenir à des critiques anti-Trump qui, pour être éventuellement justes en elles-mêmes, pourraient participer au débat politique honnête.

Avec la propagande médiatique généralisée anti-Trump, on veut faire croire que l’on pourrait justifier les excès et les abus du système des Clinton, constitué de politiciens corrompus et d’hommes d’affaire des plus douteux. L’administration Obama n’a été qu’une structure centrale de « l’ordre du monde gay-impérialiste » made in USA… Un exemple de la propagande médiatique anti-Trump sur Le Point.fr : « États-Unis : l’appel polémique de Trump aux pro-armes pour contrer Clinton« . En clair, quand son équipe de campagne a précisé que Trump voulait dire que les défenseurs du port d’armes devaient voter massivement pour lui, Le Point.fr est tout heureux de pouvoir mettre en scène « un nouveau tollé (anti) Donald Trump« , avant Marine !  

« Une énième polémique pour Donald Trump. Lors d’une réunion en Caroline du Nord, il a laissé entendre que seuls les défenseurs du port d’arme étaient à même de stopper Hillary Clinton ou les juges qu’elle pourrait nommer à la Cour suprême américaine (???), provoquant un nouveau tollé. La déclaration du  candidat Trump dans la course à la Maison-Blanche a été interprétée par de nombreux médias (malveillants anti-Trump) comme un appel à user de la violence pour stopper Hillary Clinton ou des juges. (???)

« En gros, Hillary veut abolir le second amendement de la Constitution qui garantit le droit de posséder des armes, a déclaré Donald Trump lors d’une réunion électorale à Wilmington (Caroline du Nord, Sud-Est). Si elle a la possibilité de choisir ses juges, il n’y a rien que vous puissiez faire, les gars », a dit Donald Trump.

« Quoi que, avec le second amendement, peut-être qu’il y a une solution, je ne sais pas », a-t-il ajouté.

Où est l’appel polémique de Trump à la violence des pro-armes pour contrer Clinton ? Nul ne le sait.

« L’équipe de campagne de Donald Trump n’a pas tardé à publier un communiqué face au déferlement de critiques (de nombreux médias malveillants anti-Trump), intitulé « communiqué de la campagne Trump sur les médias malhonnêtes » (pour) dire que le groupe très soudé de défenseurs du port d’armes empêcherait Hillary Clinton d’être élue en votant massivement pour Donald Trump. Cela s’appelle le pouvoir d’unifier.

« Les supporteurs du second amendement sont très dynamiques et sont complètement unis, ce qui leur confère un grand pouvoir politique« , a écrit Jason Miller, principal conseiller en communication de Donald Trump. Il a trouvé le soutien du puissant lobby des armes à feu, la NRA, qui a appelé à soutenir le second amendement et par conséquent à voter pour Trump. Seule la Cour suprême serait à même de modifier cet amendement… Nommés à vie, ces juges ont un pouvoir énorme sur les questions de société…

« Le directeur de campagne (lamentable) de Hillary Clinton, Robby Mook, a réagi en accusant Donald Trump d’utiliser un « langage dangereux« . « Une personne qui cherche à devenir président des États-Unis ne devrait pas lancer un appel à la violence (???) sous quelque forme que ce soit », a-t-il souligné.

Jean-Patrick Grumberg sur Dreuz.info. parle de l’éthique professionnelle perdue de la caste politico-médiatique (anti-Trump) : « Mentir, tromper, induire en erreur, enterrer les faits, cela ne correspond pas au (vrai) journalisme. Le journalisme devait rapporter les faits le plus fidèlement possible… Tout est fait, dans les médias français surtout, mais un peu partout dans le monde, pour que les gens ne sachent pas ce qu’il se passe vraiment. Les médias ont été « pravdatisés« , il ne reste quinternet pour sinformer, et ce nest pas facile, car cela demande un effort, passer du temps pour croiser plusieurs sources… » Dans la guerre des médias principalement de gauche, « la première victime est toujours la vérité ». Il reste internet aux citoyens-électeurs pour découvrir une information honnête, critique et vérifiée si on peut « croiser plusieurs sources« .

Magali Marc a écrit sur Dreuz.info. : « La majorité des Canadiens pensent comme Trump… Selon le Pasteur Mark Burns, Trump veut assurer la sécurité de tous les citoyens en interdisant aux islamistes et aux musulmans qui veulent la Sharia d‘entrer aux États Unis… Les médias présentent Donald Trump comme un fou dangereux, un islamophobe, mais selon un sondage fait par la firme IPSOS, 51 % des Canadiens et 62 % des Québécois sont opposés à l’entrée de personnes venant de pays liés au terrorisme. Si les pacifiques Canadiens sont sur la même longueur d’onde que Donald Trump, cela va s’avérer difficile pour les médias de masse comme la CBC de leur faire croire que l’Islam est une religion de paix, d’amour et de tolérance…

« La proposition d’interdire les personnes provenant de pays liés au terrorisme est l’un des enjeux de l’élection à la présidence des États-Unis, et il s’avère que la moitié des Canadiens appuient cette idée… »

Thierry Michaud-Nérard

Partager cet article

Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

pastrump 28/09/2016 22:51

Pourquoi est-ce que Donald Trump fait systématiquement penser à un cochon avec de la paille sur la tête ? C’est vraiment curieux,il lui manque simplement le persil dans les narines et le tour est joué !

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog