Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 19:35

La Taxe Carbone était le Cheval de Troie pour imposer un Gouvernement Mondial à toutes les Nations qui auraient perdu leur Souveraineté !

Le Plan Rothschild pour un Gouvernement Mondial

Cet article va donner une source écrite et sans ambiguïté des plans de l’élite, en l’occurrence les Rothschild puisque l’auteur de la source, Simon Linnett est le Vice Président Exécutif des Rothschild à la Cité de Londres. 
Venons-y.

Les scénarios de crise sont les moyens par lesquels les dictateurs justifient le contrôle qu’ils veulent exercer. L’exemple le plus souvent cité est la "Loi habilitante" d'Hitler dans le sillage de l’incendie du Reichstag. 

Un autre exemple est le “Patriot Act” à la suite du 11 Septembre 2011. 
Les organisations mondialistes, derrière la façade habituelle des intentions les plus idéalistes, tels que le Club de Rome, ont depuis des décennies agité la menace qu’il y aurait des problèmes planétaires imminents, à moins qu’un système de contrôle du monde ne soit mis en place par leurs soins.
Bien que plusieurs des problèmes abordés par les amateurs mondiaux de contrôle soient réels, l’attention est déviée loin de la réalité de ceux qui font des suggestions pour y remédier, alors que ceux qui avertissent se trouvent être également être ceux qui ont créé les problèmes en premier lieu. 

Ce sont les ploutocrates qui dirigent un système de contrôle globaliste de facto, dont le but est de le transformer en un système de jure. 


 

 

http://villageampus83.blog.lemonde.fr/files/2009/12/09-12-copenhague-2.1261238811.thumbnail.gif

 

 



Par conséquent, il faut se poser des questions lorsque les oligarques qui dirigent le système financier mondial élaborent des programmes d’amélioration du monde. 
Ça a été le cas concernant le projet de Traité de Copenhague de fin 2009. 
J’ai le PDF du projet et c’est assez délirant. 
C’est une fois de plus une tentative de mettre le monde en coupe réglée, en cherchant à établir une rente financière importante qui rentrerait pour toujours dans leur poche. 
La tentative a été débusquée par certains, comme ici un politicien.
L’un de ceux qui les premiers ont exposé ces manœuvres a été Lord Christopher Monckton qui a mis l’accent sur le scénario concernant le changement climatique proposé par les oligarques dans le cadre d’un programme au niveau mondial. 

Seulement après avoir menacé d’un incident diplomatique s’il ne l’obtenait pas car à l’époque le document était caché, Lord Christopher a obtenu le projet du traité de Copenhague qui aurait imposé une taxe internationale de 2% sur toutes les transactions financières, une taxe de 2% sur le Produit Intérieur Brut, et établirait 700 nouvelles bureaucraties des Nations Unies, avec une taxe internationale allant directement dans les caisses de la Banque Mondiale. 
Évidemment les Nations-Unies et la Banque Mondiale sont des organisations appartenant aux élites. 
Monckton a déclaré concernant cet ordre du jour à Copenhague : "Une fois encore, ils tentent désespérément de cacher à tout le monde ici l’ampleur de ce qu’ils tentent de faire : ils tentent vraiment de mettre en place un gouvernement mondial"
On voit que ce politicien lucide a tout compris des plans et de la méthode des oligarques. 
Ces plans sont de plans de banquiers chercheurs de rente. 

 

 

 

http://i17.servimg.com/u/f17/11/07/13/34/sommet10.jpg

 


 

Il y a plusieurs décennies, les oligarques ont poussé l’adoption d’un schéma similaire à ce gouvernement mondial des Nations Unies décrit plus haut et faisant appel à la fiscalité internationale, sous prétexte de mettre fin à la dette et d’autres disparités économiques entre le soi-disant Nord et le Sud, c’est à dire le monde développé et celui en développement. 
Il avait pour but de concentrer plus de puissance dans la main du système financier international sous prétexte de justice économique et sociale. 
Ce régime a été appelé le "nouvel ordre économique international", mais comme d’autres tentatives, cela a été avorté. 
On voit que ça ne marche pas systématiquement.
Est-ce que ce programme de réchauffement global mondial qui selon les élites justifiait une collecte financière de tous les états dénoncé par Lord Monckton est une pure spéculation, une interprétation subjective, une théorie du complot paranoïaque ? 

Ou y a t’il des preuves très précises quant à l’ordre du jour oligarchique ? 


 

 

 

http://p1.storage.canalblog.com/19/75/1111121/90551188_o.jpg

 

 

 

 




Les aveux écrits candides et formels de Simon Linnett, vice-Président Exécutif des Rothschild
En 2008, Simon Linnett a écrit un document de politique sur la question, publié par The Social Market Foundation. 

Linnett est vice-président exécutif de N M Rothschild, Londres. 
J’ai le PDF intégral là aussi et c’est instructif et sans discussion aucune. 
Vous arriverez aisément à le trouver sur l’Internet.
Linnett est la personne à droite de la photo que j’ai mise en ligne, avec un papier dans ses mains. 

Dans le manifeste de Linnett, il définit les "émissions à effet de serre", comme la nouvelle forme de "marché social"; une nouvelle monnaie mondiale spéculative. 
Linnett déclare que tout cela doit imposer aux forces du marché et au libre-échange de s’occuper financièrement des émissions de carbone, et ce qui est requis est un Gouvernement Mondial Supranational. 
Les forces du marché, plus une "Institution Internationale" avec une constitution équivalent à celle d’un État mondial sous contrôle oligarchique. 
Il écrit : "Qu’un tel marché doit être établi sur une base mondiale coordonnée par une institution internationale dotée d’une constitution pour lui correspondre."

 

 

https://i.ytimg.com/vi/AbhzcA5ru7g/maxresdefault.jpg

 

 

Dans ce document, Linnett est clair dans sa conviction que cette façade pour "sauver la planète" est en fait une méthode de création d’un "Nouvel Ordre Mondial" – comme il l’appelle en rajoutant sans vergogne qu’à cette "Institution Internationale" les Nations doivent céder leur souveraineté. 
Comment peut-on être plus clair que cela ? 
Je rappelle que c’est le Vice Président de Rothschild dans son fief de la Cité de Londres qui se livre à ces aveux sans complexes et de façon tout à fait ouverte et écrite dans un document consultable et sans ambiguïté.
Linnett est ici ouvertement explicite en déclarant que "le changement climatique" est simplement une étape sur le chemin de quelque chose de plus grande envergure qui "pourrait bien prolonger au-delà de cette question simple mais critique."
En un mot, il n’est pour les ploutocrates qu’un début. 

 

 

http://www.l-union-fait-la-force.info/uploads/img56425fb92c6f5.jpg

 

 

Linnett rajoute dans le texte de ce document "que les Nations doivent être prêtes à subordonner, dans une certaine mesure, une partie de leur souveraineté à cette initiative mondiale."
La réticence à céder la souveraineté à une autorité internationale, que Linnett fait valoir, doit être surmontée afin d’obtenir l’Inde et la Chine entrent dans le système international en leur montrant bien que toutes les nations sont prêtes à sacrifier leur indépendance pour le plus grand bien de la collectivité. 

Linnett est spécifique à ce qu’il avait précédemment appelé "une renonciation marginale et gérable de la souveraineté nationale" : "Quand les pays sont déjà à ce niveau, le droit de contrôle direct sur la politique monétaire par la création de banques centrales indépendantes pourrait être un prix relativement faible à payer pour une telle inclusion".
Ce doit être l’une des déclarations les plus franches et révélatrices jamais faite de "l’intérieur" du système des élites, en l’occurrence des Rothschild en ce qui concerne les véritables objectifs de l’oligarchie mondiale.

 

 

http://www.contrepoints.org/wp-content/uploads/2011/08/climat-sceptique.jpg

 

 

Ici, Linnett, en affirmant que les "banques centrales", soient nationalisées ou non, ce ne sont que des agences pour le système financier privé de la création de crédit, qui constituent le système bancaire international avec les moyens par lesquels l’oligarchie contrôle les politiques monétaires des nations. 
Toute notion de souveraineté, ainsi que tout ou partie des promesses politiques sur le "plein emploi", etc. ne sont que vaine rhétorique parce qu’un État qui n’est pas souverain parce qu’il n’a pas le contrôle sur sa propre politique monétaire ne peut rigoureusement rien. 
On en sait quelque chose en France.
On se souvient de la déclaration de l’historien éminent et globaliste de Harvard Carroll Quigley, qui a décrit le but des banquiers internationaux comme étant de créer "un système international de contrôle" : "Dans le temps ils ont apporté dans leur réseau financier les centres bancaires provisoires, organisés comme les banques commerciales et caisses d’épargne, ainsi que les compagnies d’assurance, pour former l’ensemble de celles-ci dans un système financier unique à l’échelle internationale qui a manipulé la quantité et la circulation de l’argent de sorte qu’ils étaient en mesure d’influencer, voire de contrôler, les gouvernements d’un côté et les industries de l’autre. 

Les hommes qui ont fait cela aspiraient à établir des dynasties de banquiers internationaux, et avaient au moins autant de succès que la plupart des dirigeants politiques dynastiques. 
La plus grande de ces dynasties, bien sûr, était celle des descendants de Meyer Amschel Rothschild".

 

 

http://finance.blog.lemonde.fr/files/2013/06/Fatca31.jpg

 

 

Linnett indique que le moteur du système international est la création de banques centrales sous propriété privée par les banquiers internationaux tels que Rothschild, son employeur, qui dictent les politiques économiques et financières de tous les pays du monde, à travers "le contrôle direct de la politique monétaire"
Le système proposé par Linnett, pour servir la cause de "sauver la planète", est la consolidation du système bancaire international en vertu d’une autorité centrale. 
Linnett affirme que les nations européennes ont déjà cédé leur souveraineté à l’UE; l’étape suivante étant : "céder la souveraineté à un corps plus grand du monde sur le marché du carbone"
Un "organisme mondial est peu probable de commencer en tant que tel", déclare Linnett, mais une constitution lui permettrait de se développer.

 

 

http://www.jsl.lu/wp-content/uploads/2015/07/10600672_10152724523480470_8178733259921348457_n-600x300.jpg

 

 

Linnett se réfère à l’Union Européenne

Autrement dit, c’est l’ancienne stratégie du socialisme Fabian, la centralisation du contrôle par étapes progressives; ou pourrait-on dire, lentement bouillir la grenouille afin qu’elle ne sache pas à ce qui se passe jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour sauter hors du pot. 

Linnett estime que le schéma peut être démontré par l’UE, en raison de la volonté des États européens qui ont déjà cédé leur souveraineté à un organisme supranational, avec un "haut responsable politique préparé pour diriger cette nouvelle initiative. 
Si une telle feuille de route n’a pu être trouvée, alors peut-être que nous pourrions être au début d’une nouvelle constitution du monde et un nouvel ordre mondial."

 

 

https://i.guim.co.uk/img/static/sys-images/Guardian/About/General/2011/11/16/1321462675722/The-City-of-London-Corpor-007.jpg?w=620&q=55&auto=format&usm=12&fit=max&s=ef3197e50e05a89d7bf3b70c376ffd65

 

 

Selon Linnett, la “City of London” doit être la Capitale de l’État du Monde
Le gouvernement mondial que Linnett propose s’appelle dans sa bouche l’Autorité mondiale de l’environnement (WEA). Ceci devrait être basé sur ce que Linnett appelle une "ville mondiale"

Linnett suggère que cette "ville mondiale" ou ce qu’on pourrait appeler une "capitale mondiale" sera Londres. 
Cependant, je pense que l’on peut être plus précis et indiquer que ce que Linnett a à l’esprit est pas "London" dont la plupart des gens comprennent le nom, mais ce qui est appelé la City, une certaine partie de Londres qui comprend le siège de la finance internationale, qui est une entité souveraine comme la Cité du Vatican.
Après ces aveux qu’il faut connaître de Simon Linnett, finissons par une courte histoire sur le transfert de la Banque d’Angleterre dans les mains des Rothschild. 

Ça ne date pas d’hier.

 

 

https://www.histoire-image.org/sites/default/styles/hors_series_list/public/vers46_lejeune_001f_0.jpg?itok=6pvA1VcX

 

 

Pour finir, l’histoire de l’acquisition à l’époque de la Banque Centrale d’Angleterre par Nathan Rothschild
La Banque d’Angleterre dans la City de Londres a été reprise par Rothschild lorsque le roi ne pouvait pas rembourser l’or emprunté nécessaire pour battre Napoléon à Waterloo. 

Un espion des Rothschild a informé le Baron un jour plus tôt que le roi n’ait reçu le message de Waterloo. 
Rothschild a joué le marché des Consuls – Obligations – comme une perte pour conduire le marché vers le bas. 
Ensuite, il les a racheté pour quelques centimes, le lendemain du jour il a fait un profit de 400 fois son investissement, quand la vérité a été connue l’Angleterre a gagné.
Le roi ne pouvait pas racheter les consuls hors de prix et a été contraint de donner la Banque d’Angleterre à Rothschild. 

On dit que les Consuls, contrairement aux obligations, sont à des niveaux de perte et de gain sans fin. 
En d’autres mots, le roi continue de payer pour Waterloo. 
La maison gagne toujours à savoir la Chambre des Rothschild.

Conclusion
Ce n’est pas tous les jours qu’on a un accès aussi explicite à une source aussi claire sur les plans de l’élite. 

Cette information doit nous conforter dans la conviction que c’est réel et pas un fantasme.

Algarath
http://algarath.com/2016/07/29/plan-rothschild-gouvernement-mondial-sources-sil-plait/
http://www.wikistrike.com/

Partager cet article

Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog