Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 20:02

Mais c’est exceptionnel comme décision politique, supprimer l’immigration illégale! Dans un pays en faillite dans lequel le nombre de chômeurs explose (malgré les trucages du gouvernement), qui rencontre une pénurie de logements sociaux et qui compte 3,8 millions de mal-logés ainsi 141 500 SDF, l’immigration illégale posait problème. Où loger tout ce petit monde? Et comment les aider?

Jusque là, ceux qui étaient pudiquement appelés les « migrants » pour faire oublier le terme « illégaux » restaient en marge de la loi, mais le gouvernement a trouvé la solution: abolir la distinction entre immigration régulière et immigration illégale. De ce fait, une personne entrant sur le territoire français sans autorisation ne sera plus en situation irrégulière et donc illégale, et devra être aidé. Comme l’explique l’article du Figaro: « la France a le devoir d’accueillir et de prendre en charge tout étranger sur son territoire, qu’il soit autorisé à entrer et à séjourner ou qu’il ne le soit pas. De facto, le principe ainsi proclamé abroge l’idée de frontière ou de respect du droit de l’entrée et de séjour »

Petit exemple d’immigration illégale: la jungle de Calais avec ses 9000 habitants

Petit exemple d’immigration illégale: la jungle de Calais avec ses 9000 habitants

Une circulaire du ministère de l’Intérieur et du Logement abolit la distinction entre immigration régulière et immigration illégale. Pour Alexis Théas, ce principe ouvre les portes de la France à une immigration encore plus massive.

Le 1er août 2016, les ministres de l’Intérieur et du Logement ont publié un communiqué passé totalement inaperçu dans la torpeur de l’été mais d’une importance capitale sur le plan de l’évolution des mentalités et de l’idéologie politique française.

Ce texte marque une inflexion profonde de la conception française de l’immigration. Jusqu’alors, celle-ci était fondée sur la distinction entre l’immigration régulière et l’immigration illégale. La première, conforme à la loi, était destinée par exemple à accueillir des travailleurs dont la France peut avoir besoin, à former des étudiants dans l’intérêt de la France ou du pays d’origine, ou bien à assurer le principe d’unité familiale. Elle était évaluée à environ 200 000 personnes par an – ce qui est considérable dans un pays dévasté par le chômage. En revanche, les migrants en situation irrégulière, entrés ou séjournant en infraction avec la loi, devaient impérativement repartir dans leur pays, volontairement ou par la contrainte. Tel était le principe. Cette différence, pour la première fois depuis que l’immigration est devenue un sujet politique au début des années 1980, est désormais officiellement condamnée par l’Etat. Le migrant en situation irrégulière n’a plus vocation à être reconduit dans son pays, mais à être accueilli en France et pris en charge par la puissance publique, au même titre qu’un étranger en situation régulière ou qu’un citoyen français en difficulté.

Ce communiqué enterre donc toute notion d’immigration irrégulière. Il abolit le clivage entre légalité et illégalité en matière d’immigration. Il va dans le sens de la loi du 6 mars 2016, dont les dispositions reviennent à rendre très difficiles l’application des mesures d’éloignement. Il proclame que la France a le devoir d’accueillir et de prendre en charge tout étranger sur son territoire, qu’il soit autorisé à entrer et à séjourner ou qu’il ne le soit pas. De facto, le principe ainsi proclamé abroge l’idée de frontière ou de respect du droit de l’entrée et de séjour. Les associations humanitaires, les idéologues, les partisans de la liberté totale d’immigrer en rêvaient depuis au moins quarante ans. M. Cazeneuve et Mme Cosse l’ont fait. La question est de savoir quel sera l’ampleur de l’appel d’air que cette transformation profonde de tous les fondements de la politique d’immigration française est susceptible provoquer à terme. Le communiqué annonce une France ouverte, qui n’éloigne plus ses migrants illégaux mais au contraire les accueille. Le potentiel d’émigration est infini: des centaines de millions de personnes déshéritées et désœuvrées, dans ce monde en ébullition, ne songent qu’à trouver un point d’accueil. Le gouvernement, par ce communiqué officiel, leur ouvre les portes de la maison. Reste à savoir si la France, qui compte cinq millions de chômeurs, de gigantesques problèmes de logement, des centaines de milliers de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, un millier de cités sensibles dévastées par la violence, l’exclusion, le communautarisme, l’islamisme radical, si cette France a les moyens de ce grand appel généreux. Mais pour M. Cazeneuve et Mme Cosse, c’est une autre affaire. Et ce n’est visiblement pas la leur.

Source+circulaire sur Le Figaro

À noter afin que l’ensemble de l’article ne soit pas mal interprété: Il est clair que l’ensemble des personnes quittant leur pays doivent être aidées, mais quitte à le faire, autant le faire intelligemment. Donnez-leur du poisson, ils le mangeront. Apprenez-leur à pêcher, ils pourront vivre sans notre aide! De plus, si vous arrêtions les guerres au Moyen-Orient sous de faux prétextes, ils n’auraient pas besoin de trouver refuge ailleurs.

via les M.E.

Partager cet article

Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

christian 31/08/2016 13:21

j aimerai bien savoir si ces hommes politiques se posent la question imaginé que va devenir l Europe Dans les années a venir avec tout ses migrants qui arrivent , la plupart je m excuse ne savent rien faire alors imaginé comment tout ça va finir regardé ce qui se passe au moyen orient nous allons régressé de 1000ans avec en plus le problème de religion , l Europe sera au même niveau que la Syrie ou l Irak ,et pour le chômage en France un chômage camouflé grâce au emploie aidé voila la grande arnaque des socialistes une de plus ....

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog