Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 08:39
Royaume uni : ce que vous devez savoir de Theresa May, future première ministre, chrétienne pratiquante et soutien d’Israël

Theresa May : « Brexit ça veut dire Brexit, et nous allons en faire un succès ! »

 

Née Theresa Mary Brasier le 1er octobre 1956, à Eastbourne dans le Sussex, Theresa May a étudié la géographie au collège St Hugh, à Oxford.

Elle est mariée depuis 1980 à Philip John May, banquier à Capital International, et le couple n’a pas d’enfants. Theresa May a déclaré regretter que pour des raisons de santé, elle n’a pas pu avoir d’enfant avec son mari.

Les fameuses boots de Theresa May
Les fameuses boots de Theresa May

 

Ses principaux hobbies sont la marche, la cuisine, et les chaussures excentriques.

Elle est par ailleurs atteinte d’un diabète mellitus de type 1 (diabète insulino-dépendant ou DID) pour lequel elle est soignée par piqûres d’insuline.

Une des paires de chaussures remarquées de Theresa May
Une des paires de chaussures remarquées de Theresa May

 

Positions religieuses

 » la foi chrétienne est une part de moi-même »

Theresa May se rend régulièrement à l’église le dimanche. Elle est la fille d’un prêtre anglican, le révérend Hubert Brasier, et elle a déclaré « la foi chrétienne est une part de moi-même. Ça fait partie de moi-même et donc de la façon dont j’aborde les choses ».

Ce que la presse britannique dit d’elle

Son image divise les médias britanniques. Femme de droite, conservatrice et libérale, elle est à la fois considérée d’un mauvais œil par une partie de la presse de droite traditionnelle, car elle attaque le poussiéreux parti conservateur qu’elle décrit comme « profondément méchant », et elle est vue positivement par le quotidien de gauche The Guardian – les journalistes anglais de gauche montrent une fois de plus qu’ils ont moins d’œillères que leurs confrères gauchistes français – dont la journaliste Anne Perkins écrit d’elle : « elle n’est le larbin de personne », tandis que Cristina Odone, du Daily Telegraph, la voit comme « l’étoile montante » du gouvernement de coalition, et Allegra Stratton, quand elle était journaliste au Guardian, avait salué son sens aigu de la gestion. Ses dépenses parlementaires ont en effet été décrites comme « modestes ».

 

Son parcours et ses positions politiques

 » je vous présente Theresa May, notre nouveau premier ministre islamophobe »

En 2013, Rodney Barker, professeur de sciences politiques à la London School of Economics, cité par le Figaro, dit d’elle :

« Elle joue habilement avec l’image de Thatcher, celle d’une femme ferme ancrée à droite, à l’inverse de celle de l’homme faible lié avec les centristes que représente Cameron ».

  • Secrétaire d’État à l’intérieur depuis 6 ans, elle est la 4e femme ayant servi à des fonctions hautes de l’État, et celle qui a tenu le poste de Secrétaire d’État à l’intérieur le plus longtemps depuis 50 ans.
  • Elle est ministre des Femmes et des Égalités sous le gouvernement Cameron.
  • Tout en étant dans le camp eurosceptique, elle s’est prononcée pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne, mais s’est tenue à l’écart de la campagne sur le Brexit.
  • Elle est également restée très à l’écart des intrigues et des corruptions qui ont plombé le parti conservateur.
    Elle a notamment plusieurs fois déclaré :
    « Je sais que je ne suis pas une politicienne m’as-tu-vu […] Je ne fais pas le tour des plateaux de télévision. Je ne prends pas part aux ragots de couloirs et aux cancans autour d’une table […] je ne vais pas boire des coups aux bars du parlement. »
  • Elle est considérée comme sérieuse et très travailleuse.
  • Elle a été pour la première fois élue au Parlement en 1997, pour le Maidenhead, une ville bourgeoise et prospère de l’ouest de Londres, puis elle a rapidement gravi les échelons du parti conservateur, pour en devenir présidente en 2002 et 2003 — première femme à diriger le parti.
  • Elle est favorable au mariage homosexuel, est très dure sur la délinquance, et demande à ce que la Grande-Bretagne quitte la Cour européenne des droits de l’homme.
  • Sur l’immigration, Theresa May a des positions fermes, plus fermes que son prédécesseur Cameron, même si elle a essuyé quelques revers sur sa politique de restriction d’immigration (elle affirme avoir réduit l’immigration de 70 000 personnes en 2015 par rapport à 2010).
    Elle a par exemple réussi à faire déporter l’islamiste Abu Hamza et interdit l’entrée de la Grande-Bretagne à des prêcheurs de la haine homophobes et antisémites.
  • En juillet 2013, elle a affronté la Cour européenne des droits de l’homme et a négocié un traité d’extradition avec la Jordanie qui lui a permis d’expulser l’activiste palestinien Abu Qatada vers la Jordanie, après 20 ans de combat juridique.
  • Craig John Murray, l’ex-ambassadeur de Grande-Bretagne en Uzbekistan, déclarait le 3 juillet dernier : « je vous présente Theresa May, notre nouveau premier ministre islamophobe »
  • Le site israélien Ynet affirme que Theresa May est un grand soutien d’Israël.

     

    Après l'attentat contre l'épicerie Hypercasher de Paris

    Après l’attentat contre l’épicerie Hypercasher de Paris

     

  • En juin 2014, le journaliste et auteur Toby Young déclarait : « Theresa May défend Israël comme un commandant de tank israélien ».
  • En 2014, Theresa May interdisait à Dieudonné de mettre un pied sur le sol britannique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Partager cet article

Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog