Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 01:53
HILLARY CLINTON FAIT ENCORE ASSASSINER UN TÉMOIN GÊNANT
Un rapport Service de renseignement extérieur russe (SVR) circulant dans le Kremlin aujourd'hui 13/7, dit qu'un haut responsable du Parti Démocrate américain qui se préparait à témoigner contre Hillary Clinton a été assassiné dimanche dernier au cours d'une réunion secrète à Washington DC. Dans cette fausse réunion, il a cru qu'il rencontrait une équipe du FBI, mais c’était en réalité une "hit team", une «équipe à succès», autrement dit, des « hommes de main » d’Hillary Clinton. Ces tueurs ont été capturés hier après une fusillade avec les forces du FBI à quelques blocs de la Maison blanche. 
 
Selon ce rapport, les "spécialistes électroniques" du SVR ont noté, le 7 Juillet, une énorme augmentation du trafic de l'ordinateur et téléphonique entre le siège du Comité National Démocrate (DNC) à Washington DC et les bureaux de la Fondation Clinton (CF) à New York City.
En creusant dans les origines de ces communications, les analystes SVR ont déterminé que la personne à l'origine de ces communications importantes était Seth Rich, un responsable officiel au sein du  DNC. Seth Rich, directeur de l’expansion des données électorales pour le DNC, travaillait sur des bases de données pour aider les électeurs à identifier les bureaux de vote. Il a contribué à l'élaboration d'un programme informatique pour le Comité national démocrate permettant aux gens de taper leur adresse et d'obtenir une carte à leur bureau de vote.
 
Ce qui avait attiré l'inquiétude de Seth Rich lui faisant communiquer avec la Fondation Clinton, ce rapport explique, était sa découverte d'un système «pay-to-play» (payez pour jouer) qui a impliqué les gens qui cherchent un emploi avec la prochaine et nouvelle administration présidentielle d’Hillary Clinton. L’argent était canalisé vers  les Clinton à travers leur fondation avec divers postes dans le gouvernement fédéral des États-Unis, et ce le montant à payer pour occuper ce poste.
 

 

Comme ce mode de vie des Clinton “cash for favors”  «payez pour obtenir les faveurs» est connu depuis longtemps, ce rapport continue, les analystes du SVR, en approfondissant l’examen des données de Seth Rich, ont été alarmés en découvrant que son «micro-ordinateur» avait été infecté par un virus introduit par des tueurs travaillant pour les Clintons. Le SVR «connaissait» ces tueurs : ce sont les mêms qui sont impliqués dans l'assassinat de Shahriar Zolfaghari, le mari de la procureure de l'État de la Géorgie  Camila Wright, qui enquêtait sur l'ancien président Bill Clinton et Jeffery Epstein co-fondateur de sa Fondation Clinton,pour les crimes sexuels sur des filles-mineures (pédophilie), et l'assassinat de la chanteuse pop américaine Christina Grimmie ainsi que le massacre à Orlando de près de 50 célébrants de la fierté gaie.
 
Craignant que la vie de Seth Rich ne soit en danger car il était suivi par l’équipe des tueurs des Clinton, et considérant que ce fonctionnaire du DNC est important, le Directeur SVR, Mikhail Fradkov a autorisé un contact d'urgence entre son organisme et le département d'État américain. Mais, chose choquante, lorsque les diplomates russes ont présenté les résultats du SVR aux autorités américaines, le 7 Juillet, ils ont été immédiatement expulsés des États-Unis.
 
Ce qui a encore plus stupéfié les responsables du SVR, c’est que, tout en expulsant ces diplomates russes hors des États-Unis, le Département d'Etat américain a remercié la Russie pour l'information fournie, indiquant qu'elle serait «prise en compte», tout en demandant aux Russes que la question reste secrète.
 
Cependant, moins de 24 heures plus tard, le Washington Post a sorti un «histoire abracadabrantesque» concernant cette expulsion. Le ministre adjoint des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, y a répondu à publiquement en disant : "Je peux confirmer que [...] le gouvernement américain a fait la demande le départ de deux employés de l'ambassade de Russie à Washington DC sans présenter des plaintes aux employés eux-mêmes. En outre, le Département d'Etat nous a fortement demandé de ne pas rendre ce fait public. Comme vous pouvez le voir, il est d'usage que les diplomates américains tiennent parole ".
 
Trois jours plus tard, les faits ont confirmé que les appréhensions du SVR étaient justifiés, puisque, le 10 Juillet, Seth Rich a été abattu à Washington D.C. vers 04h19.
Selon le rapport officiel de la police des États-Unis "Les détectives de la Direction générale des homicides du Service de police métropolitaine enquêtent sur une fusillade mortelle qui a eu lieu dans le bloc 2100 de Flagler Place, du Nord-Ouest le dimanche, Juillet 10, 2016. À environ 04h19, les membres du Cinquième District patrouillaient dans la région quand ils ont entendu des coups de feu. À l'arrivée sur la scène, ils ont trouvé un homme adulte blessé par balles mais encore conscient. La victime a été transportée à un hôpital de la région, où elle a succombé à ses blessures ".
Le rapport de SVR, cependant, dit que Seth Rich a été piégé par la «hit team» des Clinton qui se présentés comme étant des agents du FBI voulant l’interroger secrètement, et que les diplomates russes expulsés avaient donné au Département d'État des États-Unis «l'accès électronique» pour que les assassins puissent être facilement trouvés.
Curieusement, les autorités américaines, et tout en étant en mesure de suivre cette "hit team" depuis le 7 Juillet, ne les a confrontés que dans la fusillade d'hier, avant de les capturer, à quelques pâtés du Capitole et de la Maison blanche.
 

 

les analystes du renseignement SVR, qui ont contribué à ce rapport, spéculent que ce dernier assassinat ordonné par les Clinton doit rendre fou et enragé le directeur du FBI, James Comey, qui, il y a à peine une semaine, a permis Hillary Clinton d’avancer vers la présidence malgré ses nombreux crimes, commis contre son propre gouvernement et sa population et qu'il n’avait pas le choix de faire autrement à cause de sa propre implication avec la Fondation Clinton.  Lorsqu'il était le directeur de la banque HSBC,  notoire machine de blanchiment d'argent, il avait canalisé des centaines-de-millions de dollars vers les Clinton.
 
Quant à ce que va faire maintenant  ce directeur du FBI Comey de cette «hit team» qui a assassiné Seth Rich, haut responsable officiel du DNC, ce rapport ne spécule pas. Mais il conclut avec une présentation des nombreux faits étonnants concernant la Fondation Clinton. Ils  montrent que cette fondation n’est rien d’autre qu'une «caisse noire Clinton». 
--------------------
Autre embrouille de Mme Clinton :
Le commandant de la Flotte de la Baltique, Viktor Kravtchouk, et le chef de la Flotte d'état-major, Sergey Popov, ont été démis de leurs fonctions, car on leur reproche d’avoir violé de nombreuses règles de sécurité nationale russes. Des documents relatifs à leur mission ont été trouvés en la possession d'un espion d’Hillary Clinton, qui a été blessé par les agents du contre-espionnage russe, le FSB (Service Fédéral de Sécurité), il y a une quinzaine de jours.
 
Les agents de contre-espionnage du FSB, opérant dans la région de Kaliningrad le mois dernier, ont découvert une grave anomalie dans le passeport d’un sous-traitant informatique américain d’une société privée travaillant dans la base principale des opérations de la Flotte de la Baltique à Baltiysk.
Cet informaticien était employé par la société informatique internationale ABBYY, basée à Moscou, qui avait un contrat avec le Ministère russe de la Défense (MoD) pour la numérisation des documents papier en fichiers électroniques consultables par les personnels à la retraite de la flotte de la Baltique.
 
Suite à la découverte de ces anomalies, tous les travailleurs d’ABBYY à Baltiysk ont été transportés à Moscou le 5 Juin dans le cadre d'un « faux stage » et mis sous surveillance, mais le matin du 6 Juin l'informaticien suspect partait en voiture de son appartement moscovite pour se diriger vers l’Ambassade US. Lorsqu’il fut à deux pâtés de maisons de l'ambassade US, dans le district d’Arbat, il a brusquement abandonné son véhicule sur la chaussée et a été entouré par 5 agents américains de sécurité privés.
 
Comme cet informaticien et ses gardes du corps approchaient de l'ambassade des États-Unis, les agents de sécurité du FSB ont tenté de l’arrêter, mais l’un des gardes du corps a tenté d’utiliser son arme, ce qui a provoqué une riposte d’un agent du FSB qui a tiré et blessé l’informaticien.
 
Le sac à dos de ce dernier a été confisqué par les agents du  FSB, après quoi il a été autorisé à être remis à l'ambassade des États-Unis.
 
Moins d'une heure après cette mêlée, l'ambassade des États-Unis a informé le ministère russe des Affaires étrangères que l'un de ses «diplomates» était gravement malade et a demandé son rapatriement immédiat aux États-Unis, ce qui a été accordé.
 
Juste après ce communiqué de presse du FSB, le Washington Post, porte-parole du régime Obama, a publié la version "officielle" US en affirmant qu'un diplomate américain avait été "attaqué" par un garde du FSB et a été d’urgence rapatrié pour un traitement médical.
 
En vertu des règlement de la Fédération de Russie, le FSB ne peut pas publier le nom de cet espion (comme il n'a été ni inculpé ni reconnu coupable d'un crime), les analystes du FSB disent qu'il était un agent privé américain d’une société de mercenaires appelée Triple Canopy LLCqui a été décrite comme étant «la Blackwater privée d'Obama » -en référence aux mercenaires de Blackwater notoirement connue pour ses innombrables crimes de guerre.
 
Triple Canopy LLC, a été scandaleusement chargée par la Secrétaire d'État Hillary Clinton de régner en maître sur toutes les ambassades américaines à travers le monde, y compris à Moscou. En réalité, cette société est devenue l’agence privée d’Hillary pour l’espionnage international. Par exemple, lorsque la fuite des Panama Papers a montré que cette entreprise de mercenaires a gagné plusieurs milliards de dollars en tractations secrètes avec la Secrétaire d’État, le Département d'État américain a déclaré, en substance, qu’il s’en moquait.
 
Lier cet espion de Triple Canopy LLC directement à Hillary Clinton, était enfantin, en raison du fait qu’il avait dans ses «documents électroniques» non aussi bien ses anciennes que se nouvelles coordonnées (e-mail, tél officiel et privé, …).
Quelles informations l'espion d’Hillary Clinton a-t-il obtenu sur la flotte de la Baltique ? le Service de renseignement extérieur russe (SVR) ne le dit pas. Mais une telle rage a saisi Obama qu’il a ordonné à son ministre de la Justice, Loretta Lynch, de rencontrer en privé le mari d’Hillary Clinton, l'ancien président Bill Clinton, pour «discuter» de la question.

Selon les dernières nouvelles, le FBI n'ayant pas pu accéder aux emails d'Hillary Clinton, car, d'une part cette dernière prétend les avoir effacés, et d'autre part, Guccifer le hacker [1], qui dispose de ces emails,  a été enlevé par les agents de Clinton-Obama et est séquestré dans un endroit secret, le FBI est sur le point de demander à Poutine l'autorisation de consulter ceux qui sont disponibles en Russie. Une belle opportunité pour Poutine s'il veut plomber l'avenir présidentiel d'Hillary.

[1] "Guccifer le hacker" sème la zizanie en Amérique, en Russie et entre les deux !!

 

 

Partager cet article

Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog