Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 18:59
Turquie : Erdogan évince son premier ministre et instaure un régime autoritaire islamiste

BREIZATAO – ETREBROADEL (05/05/2016) Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a annoncé qu’il quitterait bientôt la tête du gouvernement islamiste sur fond de divergence avec le président Recep Tayyip Erdogan. La volonté de ce dernier de réformer la constitution pour renforcer le pouvoir de la présidence est notamment à l’origine de la crise.

AFP (source) :

«Je ne pense pas présenter ma candidature», a-t-il dit, le visage grave, lors d’une intervention devant la presse au siège du Parti de la justice et développement (AKP) qui avait des allures d’un discours d’adieu.

Le parti au pouvoir en Turquie tiendra fin mai un congrès extraordinaire qui ouvre la voie au départ du premier ministre Ahmet Davutoglu, en pleines divergences avec le président Erdogan, qui devrait consolider son pouvoir.

Sans se représenter à sa propre succession, M. Davutoglu, 57 ans, perdra automatiquement son poste de premier ministre, les deux fonctions étant liées selon les statuts de l’AKP.

La volonté de faire de la Turquie un régime autoritaire de coloration islamiste de l’actuel président s’est heurté à la vision plus mesurée de Davutoglu :

Cette décision a été prise lors d’une réunion spéciale de la direction de l’AKP qui s’est tenue à Ankara au lendemain d’informations sur une rupture consommée entre M. Davutoglu et le président Recep Tayyip Erdogan, selon les chaînes de télévision.

Des divergences importantes ont éclaté au grand jour ces dernières semaines entre l’homme fort de Turquie et le chef de l’exécutif, élu à la tête de l’AKP en août 2014 dans la foulée de l’élection à la présidence de M. Erdogan après trois mandats de premier ministre.

Le départ de M. Davutoglu, qui ouvrirait la voie à une consolidation des pouvoirs du chef de l’État, pourrait ajouter aux turbulences au moment où la Turquie, partenaire-clé de l’Europe dans la crise migratoire, fait face à de nombreux défis: menace djihadiste, reprise du conflit kurde, extension de la guerre en Syrie à sa frontière Sud.

L’instauration d’une présidence autoritaire est désormais acquise :

«Demain matin, la politique turque sera entrée dans une période où le système présidentiel aura de facto commencé», a déclaré à l’AFP Fuat Keyman, directeur du groupe de réflexion Istanbul Policy Center.

«Quel que soit le nouveau premier ministre, il est clair que cela signifie que le président aura plus de pouvoir sur le gouvernement», a déclaré Ozgur Altug, économiste chez BGC à Istanbul, «le sentiment du règne d’un seul homme à la tête du pays va se renforcer chez les investisseurs»

 

Partager cet article

Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog