Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 13:01

Difficile de trouver un historique simple et détaillé de la naissance de ce culte. Voici donc ma version simplifiée qui devrait vous aider dans vos recherches personnelles. Je ne fais aucun commentaire.

La naissance du culte de Moloch, le Dieu flamboyant dévoreur d’enfants

Voilà bien des siècles une catastrophe épouvantable et inexpliquée détruisit deux grandes cités au bord de la Mer Morte, en Judée, à savoir Sodome et Gomorrhe. En quelques instants, tout fut embrasé et périt dans un torrent de feu.

loth

Tout et tous ! … Sauf un homme du nom de Loth, et ses deux filles… Les enfants de ces filles, Ammon et Moab, fondèrent une cité en Arabie Pétré, où sans doute frappés par le destin de leurs parents, ils instaurèrent une religion dédiée au feu. Bientôt, les Ammonites et les Moabites entretinrent des feux continuels dans leur capitale, Rabbath-Ammon, pour honorer leurs divinités Ammon et Moloch à qui ils sacrifiaient des enfants.

Puis ce culte gagna la Palestine. Le roi Salomon l’adopta et l’on vit ses successeurs Acaz et Manassé avoir la cruauté d’offrir leurs fils à Moloch.

Le Moloch Juif avait une tête de Bélier. Le Dieu Ammon des Egyptiens avait aussi une tête de Bélier. On ignore si les Egyptiens firent des sacrifices humains à ce dieu; par contre chez les Cananéens, les Araméens et les Phéniciens, Moloch fit des ravages en changeant de nom et en devenant Baal ou Bel. Le Baal-Moloch (illustration ci-dessus) s’est transformé en tête de Taureau. Chaque cité ou lieu avait son Baal ou son Bel-Moloch.

En Palestine il y eut Baal-Azor, Baal-Bek, en Syrie, Baal-Samin chez les Sémites, Baal-Phégor, sur le mont Phégor.. Mais le plus redoutable fut le Moloch-Baal de Carthage :

moloch-baal-carthage

Regardez-le. Il est horrible avec ses ailes à la manière des Assyriens ou des Perses. Quoi qu’il en soit, Carthage, colonie phénicienne, adorait ce dieu infernal.

Peu après la première guerre punique, les mercenaires enrôlés par les Carthaginois n’ayant pas touché leur solde, se révoltèrent et assiégèrent Carthage défendue par une triple ligne de remparts.

carthg
La Carthage Punique.

Au bout de deux ans de lutte aux fortunes diverses, plus de 300,000 mercenaires s’attaquèrent aux fortifications et après de furieux combats, s’emparèrent de la première enceinte! Mais malgré tous leurs efforts, ils ne purent aller plus loin !…

N’ayant pas de navires pour bloquer le port et affamer Carthage. Les chefs de la rébellion Matho et Spendius, firent alors crever l’aqueduc qui amenait l’eau à la ville assiégée. EN pleine sécheresse, la cupide et orgueilleuse cité se trouvait dans une situation dramatique et le Conseil des Anciens, plutôt que de verser enfin leur solde aux mercenaires, prit alors une décision épouvantable. Chaque famille carthaginoise livrait un enfant en âge d’être sacrifié!… Le lendemain matin, comme le temps pressait, les prêtres de Moloch descendant de Megara, la ville haute, commencèrent leur sinistre récolte et avant que le soleil fût à son zénith, ils avaient rassemblé plus de 400 garçons sans que personne n’ait élevé la moindre plainte…

moloch-baal-2

Le jour suivant une foule énorme se tenait sur la place de Khamon, devant le temple de Moloch. Afin que toute la population puisse voir le dieu, un mur avait été ouvert et l’on avait fait passer la gigantesque statue d’airain sur l’esplanade. Alors les serviteurs du temple allumèrent le feu.

Après les chants et rites d’usage, le grand pontife donna le signal et les bras de l’idole se baissèrent pour que l’on y dépose les premières victimes. Aussitôt, de sa main glacée, le bourreau fit avancer, un par un, les garçons. Ils étaient tous encapuchonnés d’un voile noir: ainsi personne ne pouvait les reconnaître et il fallait qu’aucun Carthaginois ne faiblisse. Les immenses bras actionnés par des chaînes se relevèrent et les premiers sacrifiés furent engloutis dans la gueule incandescente…

Cela dura des heures! Une chaleur intense régnait autour du dieu rougeoyant et une grande fumée montait dans le ciel qui devenait gris. A présent, les Carthaginois hurlaient des invocations à Moloch tandis qu’au loin, sur le pourtour de la première enceinte, les mercenaires regardaient le spectacle, horrifiés.

Lorsque la nuit tomba, le colosse d’airain était gavé à l’excès. Incandescent… jusqu’aux genoux, il semblait chanceler sous le poids d’une ivresse monstrueuse… Mais la foule emportée par la frénésie, voulait lui offrir encore des victimes toujours des victimes.. Il n’y en avait plus ! Alors, certains s’entretuèrent.

Enfin, l’orage éclata et l’eau tomba en cataracte, toute la nuit. Gorgés d’horreur, les Carthaginois se laissaient tremper par l’eau tiède tandis que les citernes se remplissaient. Le lendemain matin, les mercenaires pataugeaient dans la boue de leur campement. Bientôt ils levèrent le siège. Carthage était sauvée !…

Mais à quel prix ?

De là est née la légende du Dieu Moloch. Ce culte fit des ravages pendant des siècles..

Sachez que le culte de Moloch est toujours actif de nos jours au Bohemian Club. Faites des recherches sur ce « Club ».

Partager cet article

Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog