Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 11:40
L'Inde veut développer la technologie de l'énergie libre malgré les menaces

L’Inde est fière de son programme relatif à l’Energie Libre et ne compte donc pas censurer le générateur à Energie Libre de Paramahansa  Tewari:

De nombreux indiens disent que le travail de Tewari sur le  R.L.G. (Reactionless AC Synchronous Generator). ne sera jamais censuré.

L’inde est consciente du risque pris à mettre en œuvre un tel programme vis-à-vis des pays à Pétrodollars comme les USA le Royaume Uni et l’Arabie Saoudite, risque pouvant aller jusqu’à des réponses militaires.

C’est pourquoi l’Inde a aligné son propre programme militaire sur celui de la Russie qui à présent tient tête avec les autres pays des BRICS contre la cabale « Nazionist » imposant toutes sortes de sanctions pour le détruire.

Dans le passé l’alliance des BRICS a promis de libérer, pour une utilisation responsable, toutes les énergies censurées comme par exemple " l’Energie Libre"  ; on dirait qu’ils tiennent parole.

L’Inde est prête à être un meneur dans le monde. Déjà en l’espace d’un siècle depuis que Vivekananda a introduit à l’Ouest les enseignements védiques, il est visible que des gens partout dans le monde pratiquent yoga et méditation.

  

R.L.G. (Reactionless AC Synchronous Generator)

 Le R.L.G. est un générateur synchrone à courant alternatif triphasé de 248 volts Hz, fonctionnant à 50/60Hz.

 Construction du R.L.G. et résultats

 Tewari a construit des modèles du R.L.G. qui ont été répliqués et testés de manière indépendante et dont l’efficacité atteint 250%.

 Rappelons ici qu’il y a des années, Tewari avait aussi prouvé les théories relatives au générateur homopolaire "N-Machine" de Bruce de Palma.

 Ecoutons Toby Grotz :

 En Novembre 2014 lors d’une de mes nombreuses visites au laboratoire de Tewari, j’ai vu les bases du prototype R.L.G. de Septembre 2010.

Mr Tewari m’a montré un gros conducteur d’environ un mètre de long qui pouvait tourner au centre (ndlr: du R.L.G.) et qui était relié à chaque extrémité à un fil de petit calibre.

Un circuit magnétique était placé sous le conducteur. En faisant circuler un courant dans le conducteur, le R.L.G. tournait grâce au couple induit sur le conducteur selon la loi de Fleming dite de la « main gauche » loi de la théorie classique vérifiée par les expériences faites à l’aube de l’ère de l’électricité.

Avec une disposition différente du circuit magnétique, et avec le même courant, le couple était annulé.

L’élimination du couple inverse permet à toute l’énergie produite de passer à travers la machine.

L’énergie de sortie est déterminée par la force d'excitation des aimants et la « réactance » synchrone (résistance à 50/60Hz) des enroulements du stator. On peut mettre en cascade des modèles courants pour avoir plus d’énergie à la sortie.

Chaque machine peut produire au moins 2,38 fois plus d’énergie que celle d’entrée et peut être configurée en mode autonome. Toutefois, en raison de la concentration sur l’efficacité et les améliorations de conception, la machine n’a pas été essayée dans ce type de configuration.

Les matériaux du R.L.G. sont ceux utilisés généralement dans les générateurs classiques, mais le circuit magnétique à l’intérieur de la machine est configuré de manière à annuler le coupleinversetout en induisant le courant et fournissant de l’énergie.

 Plus tard, ajoute Toby Grotz, j'ai répliqué le montage et l’expérience sur mon établi. C’est ingénieux et cela mène à la percée que fait ce générateur sans réaction et à efficacité grandement améliorée.

Cette expérience a conduit à concevoir des tests de générateurs ayant des efficacités bien supérieures à n’importe laquelle des conceptions antérieures.

En fait les physiciens se cramponnent à un modèle hors d’âge des propriétés et de la structure de l’espace. Ils ont donc déclaré que ce que Tewari avait fait était impossible. C’est comme à l’époque des frères Wright qui avait réussi une ascension qui a permis le vol habité et cela à une époque où beaucoup de gens y compris des scientifiques disaient que c’était impossible.

Pendant les essais du 23 Novembre 2014, j’ai observé 2 tests d’efficacité sur un nouveau modèle du laboratoire de Tewari.

Le second test était de plusieurs pourcents supérieur au premier et donnait 6,6 kVA avec une efficacité de 238%.

(A noter qu'en Inde un grand fabricant de générateurs à courant alternatif a reproduit la machine de Tewari et obtenu 150 % à 12,5 kW.)

Un second jeu de bobines du stator n’était pas connecté mais avec ce montage on s'attend à une sortie allant jusqu'à 300%.

 

 

 

 Un modèle du R.L.G. : 238 % aux résultats des tests

Des appareils de mesure de pointe sur l’entrée et la sortie mesuraient les kW, les kVA, et le facteur de puissance

Empro Calibrated Current Shunts
Fluke 97 Scopemeter and Data Acquisition
Fluke Y8100 AC/DC Current Gun Probe 0 – 200 amps
Hewlett Packard 3400A RMS Voltmeter
Hewlett Packard 3466A True RMS Digital Voltmeter

Ils confirmaient les lectures des appareils de mesure que nous avions fournis pour les tests d’Avril 2014.

 

Différents modèles du générateur de Tewari dans les années 1990

 

 

Alternating current power SPG
 with step up transformer.

 

Direct Current version of SPG

during measurement verification  - December 1997

 

 Low Voltage, high Current application

using the Tewari SPG as a power source.

 

  Quelques mots sur les parcours de Paramahansa Tewari et Toby Grotz

D'autres précisions en cliquant sur son nom

Paramahansa Tewari est né le 6 janvier 1937.

Depuis l’école et le collège les fondamentaux de la physique l’ont toujours attiré.

Diplômé en Ingénierie électrique en 1958 du Banaras Engineering College en Inde, il a été responsable dans de grandes organismes d’ingénierie, pour la plupart dans les projets du département d’énergie atomique d’Inde. Il a aussi été pendant un an au Canada à Douglas Point Nuclear Project.

Il était connu au plus haut niveau du gouvernement. Son nom figurait dans le répertoire  téléphonique du premier ministre quand il construisait l’installation nucléaire de Kaiga Atomic Power Project.

La société d’énergie nucléaire indienne lui a permis d’avoir 2 techniciens pour travailler sur sa machine. Ils lui ont donné un petit atelier mobile qui est maintenant à côté de son laboratoire principal.

Crompton Greaves Ltd  ( le GE de l’Inde) a financé ses travaux et le directeur de CGL (Crompton Greaves Ltd ) aussi bien que Reliance (pétrole et gaz) connaissent ses travaux

Il est en retraite depuis 1997.

Durant ces dernières quarante années il a réuni ses idées sur la nature de l’espace,  l’énergie et la matière dans sa Théorie du Vortex Spatial.

Sa recherche sur la nature de la réalité l’a mené de l’étude des anciens Védas de l’Inde à la formulation de la Théorie du Vortex Spatial, nouvelle théorie unifiant la relation entre l’espace, la masse, l’inertie, la lumière et la gravité. En débutant avec des principes des textes védiques Tewari a pu trouver un modèle mathématique qui explique ce que disait Nikola Tesla, à savoir :

 «  Toute la matière perceptible provient d’une substance originelle ou ténuité inconcevable, remplissant tout l’espace, l’akasha ou l’éther luminifère sur lequel agit la vie donnant le Prana ou la force créatrice appelant à l’existence, rendant infinis les cycles et toutes choses et phénomènes …. » Nikola Tesla

 « La matière universelle est créée à partir du prana puisque le prana est de l’akasha en mouvement et l’akasha est le substratum superflluide de l’univers. » Nikola Tesla

 

 

 

Livres de Paramahansa Tewari 

The Substantial Space and Void Nature of Elementary Material Particles (1977)
Space Vortices of Energy and Matter (1978)
The Origin of Electron’s Mass, Charge Gravitational and Electromagnetic Fields from “Empty Space” (1982)
Beyond Matter (1984)
Spiritual Foundations (1996)
Universal Principles of Space and Matter (2002)

 Le site de Paramahansa Tewari 

http://www.tewari.org/

 Toby Grotz

Ingénieur en électricité et chercheur en nouvelles technologies depuis 1973.

Il a organisé de nombreuses conférences, s’est entretenu et a prêté son concours à des inventeurs dans le monde depuis 1992.

Il était impliqué des 2 côtés de l’équation-énergie : dans l’exploration pétrolière, gazière, et géothermique et dans l’industrie du charbon, du gaz naturel et des centrales nucléaires.

Tout en étant dans l’aérospatiale il a travaillé sur la navette spatiale et sur le télescope Hubble. Il a aussi été impliqué dans la recherche de nouvelles sources d’énergie et de nouvelles façons de produire de l’hydrogène.

 

 Un accueil favorable du R.L.G. de Tewari  chez les industriels en Inde

c'est toujours le récit de Toby Grotz et de Paramahansa Tewari

Visite de Décembre 2012

 Invités par le directeur d’une grande usine, nous avons rendu visite à un industriel dont le directeur a indiqué qu’il était prêt pour les systèmes R.L.G. dès qu’ils auraient la taille voulue.

Nous avons pu visiter le site d’une immense usine, une compagnie au top des fabricants de machines électriques en Inde, machines rotatives et générateurs.

Nous avons été bien accueillis à l’usine par le vice-président de la société, le directeur général de l’usine et l’ingénieur en chef.

Quand ce dernier a vu pour la première fois les schémas et la conception du R.L.G. il a immédiatement compris ce qu’il signifiait en terme d’efficacité.

Grace à leur confiance dans le concept et les résultats de tests sur un  petit modèle, la société a procédé à l’assemblage d’une machine auto-excitée conçue pour produire 20kVA.

Nous avons ensuite observé la nouvelle machine et rencontré l’équipe d’ingénieurs affectée à ce projet, des ingénieurs en électricité qui ont conçu et construit des générateurs classiques ayant des sorties de 500kVA.

Ils étaient très enthousiastes et comprenaient la « percée » que fait le R.L.G. de Tewari.

Une seconde machine prévue à 25 kVA est maintenant en construction dans cette société indienne.

 En Mai 2015 nous sommes retournés en Inde pour parler licences. Pour une commercialisation ce sont plutôt des modèles de 10 et 25 kVA dont les plans sont demandés.

Une seconde société est impliquée dans des discussions pour la fabrication.

Le fournisseur d’électricité – 10000 MW, 6 millions d’habitants - de l’état de Bangalore, Karnataka, est en train d’étudier l’utilisation d’unités de 200KVA dans une application destinée à une éolienne dans une ferme.

  Le R.L. G. de Tewari  dans la presse

Article  récent dans la presse indienne

  voir Asia Times Article

Le numéro de Novembre 2013 du magazine Atlantic a publié un article sur les « 50 plus grandes percées depuis la roue ».

Le R.L.G. est bien plus qu’un produit ou une innovation technique. Il fonctionne avec ce que l’on appelle la sur-unité. C’est un changement fondamental sur la manière de produire de l’énergie. Il surmonte les difficultés inhérentes aux générateurs à courant alternatif.

 

 Le R.L.G. est basé sur la compréhension des propriétés non matérielles de l’espace.

Le concept qui dit que l’on ne peut dépasser 100% d’efficacité est du à une compréhension incomplète des propriétés de l’espace. La seconde loi de thermodynamique doit être modifiée pour expliquerle fait que l’espace n’est pas vide comme il a été dit ces 150 dernières années.

Des brevets ont été déposés et le R.L.G. est prêt à être donné en licence à des fabricants de machines électriques rotatives.

En fait des discussions sont en cours avec des sociétés sur 3 continents.

 http://www.quanthomme.info/

Partager cet article

Published by Lazare - dans Technologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog