Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 18:12
Insécurité, justice : le livre accablant du Général Soubelet

Et de cinq !

Après l’intervention du Général Piquemal à Calais, puis plus récemment la lettre de trois  généraux (*), interpellant François Hollande sur cette zone de non droit qu’est devenu Calais, (« vous ne pouvez pas vous dérober à vos devoirs », écrivent-ils), c’est aujourd’hui un nouveau général qui a choisi d’alerter les Français sur l’état réel de notre pays et l’urgence de réagir à l’immense danger qui se précise, par le biais d’un livre, dont le titre fait écho à bien des écrits parus dans R.L. : « Tout ce qu’il ne faut pas dire » !

livre-general-soubelet

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/03/03/01016-20160303ARTFIG00325-migrants-la-lettre-ouverte-de-trois-generaux-a-francois-hollande.php

http://marcrousset.over-blog.com/2016/03/lettre-ouverte-de-trois-generaux-pour-soutenir-le-general-piquemal-a-francois-hollande.html

En guise de remerciement à ce patriote convaincu, dont la sincérité a été mise à mal par le pouvoir inique actuellement aux manœuvres, je vais m’empresser de commander son ouvrage, il mérite vraiment qu’on lui accorde attention et respect.

Sur la vidéo ci-après,  1 h 24 d’intervention devant les députés en décembre 2013,  il est clair que le Général Soubelet sait de quoi il parle, et que c’est d’une manière claire mais néanmoins sans animosité, qu’il témoigne de la réalité sur le terrain des difficultés rencontrées par les gendarmes pour effectuer leur tâche de protection des citoyens, et se permet avec une légèreté de ton qui n’a pas plu au « pouvoir », de mettre les pieds dans le plat, abordant nettement des sujets qui fâchent !

https://www.youtube.com/watch?v=h4ZJLQYM0oM

Intégralité de l’audition du 19/12/2013 à l’Assemblée Nationale

Du Général Bertrand SOUBELET, directeur des opérations et de l’emploi de la Gendarmerie Nationale sur la lutte contre l’insécurité

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/01/06/01016-20140106ARTFIG00569-delinquance-le-severe-constat-d-un-general.php

Mais oser « déplorer que les délinquants profitent du système  et noter que les gendarmes sont inquiets car on prend plus soin des auteurs que des victimes», et  « révéler que 65% des cambrioleurs interpellés dans les Bouches-du-Rhône en novembre 2013 «sont à nouveau dans la nature» … était absolument insoutenable pour le plus vaniteux (bien qu’il n’y ait vraiment pas de quoi) des premiers ministres qui se sont succédé en France, véritable expert en langue de bois, qui n’a pu supporter qu’on lui rappelle certains manquements, certaines erreurs, alors exactement comme dans la célèbre chanson de Guy Béart, il a décidé que « celui qui a dit la vérité, doit être exécuté » !

C’est une image certes, mais sans armes, avec seulement sa hargne, sa haine de tout ce qui se met en travers de son chemin, le sinistre Valls s’est acharné sur ce général, pourtant tellement plus admirable et méritant que ce misérable prétentieux !

S’en est suivi évidemment une « mutation-sanction », arme suprême d’un lâche face à un homme valeureux qu’il n’égalera jamais !

http://www.eric-ciotti.com/2014/08/01/mutation-sanction-du-general-soubelet-eric-ciotti-demissionne-de-la-mission-dinformation-de-lutte-contre-linsecurite/

http://www.allianceroyale.fr/general-soubelet-sanctionne/

Mais désormais libéré d’un devoir de réserve, obligatoire en période de fonction, le Général Soubelet est totalement libre de s’exprimer, ce qu’il a décidé de faire dans le livre qui sortira le 24 mars  prochain.

Ci-après, le résumé de l’ouvrage en quatrième de couverture :

« Le 18 décembre 2013, ma vie a basculé. Moi, Bertrand Soubelet, général de corps d’armée, directeur des Opérations et de l’Emploi de la gendarmerie, j’ai été écarté pour avoir dit la vérité : la sécurité dans notre pays n’est pas assurée comme elle le devrait. Que s’est-il passé ?

Au Palais-Bourbon, devant les députés, ce jour-là, j’ai expliqué, en toute franchise, les difficultés que rencontre la gendarmerie : six mille emplois supprimés, une procédure trop complexe, une justice sans moyens, des délinquants dans la nature malgré l’engagement des gendarmes et des magistrats, des coupables mieux considérés que les victimes.

Pour avoir fait ce constat, le Premier ministre a demandé ma tête.

Je ne peux m’empêcher de penser aux attentats de janvier et au carnage de novembre 2015. C’est le résultat de plus de trente ans de mollesse dans la lutte contre l’insécurité.

Des pressions ont été exercées sur moi pour me faire quitter la gendarmerie qui a été ma vie pendant trente-cinq ans.

Désormais personne ne peut m’opposer un pseudo devoir de réserve. D’où ce livre.

Mon diagnostic est simple : la sécurité est l’affaire de tous. Il est temps de réagir, grand temps. Il y a urgence. Notre société est en danger. Jamais le danger n’a été aussi menaçant. Je ne fais pas de polémique, je ne roule pas pour un parti politique. Simplement, j’alerte. Parce que j’aime mon pays. » 

Bertrand Soubelet

Le Général Charles de Gaulle, aurait-il depuis sa tombe de Colombey, cessé de s’y retourner en tous sens devant l’incurie de ceux qui lui ont succédé, et notamment des pieds nickelés actuels, en insufflant à ceux de ses successeurs, animés du même sens patriotique que lui, la volonté et le courage de réagir au plus grand danger que la France ait jamais connu ?

Dans le doute, je le remercie grandement, car depuis mai 2012, la grande majorité des patriotes n’a pu que regretter qu’un leader de son envergure ne se manifeste pour nous montrer le chemin de la rébellion, face à nos ennemis intérieurs comme extérieurs.

Quels que soient leurs propos, et la manière dont ils se sont exprimés, le fait que plusieurs généraux choisissent de sortir de l’ombre, et ce malgré le traitement indigne  infligé au Général Piquemal, par les sbires aux ordres de Valls et Cazeneuve, ne peut que donner espoir aux citoyens conscients de l’imminence du cataclysme qui nous menace.

Et au-delà de la formidable espérance que ces successives interventions ont suscitée en moi, je ne peux que me réjouir de constater qu’une nouvelle fois, Valls l’imposteur, Valls le haineux, a commis une énorme boulette en s’en prenant à un citoyen nanti du courage qui lui fait tellement défaut à lui (sans doute est-ce d’ailleurs pour cela qu’il est tellement hystérique dès qu’on s’oppose à lui ???), et que tel un boomerang, elle est en train de lui revenir en pleine tronche !

Ce n’est pourtant pas faute de l’avoir alerté mainte fois par des « rira bien, qui rira le dernier » …

Il semblerait que la fin de la comédie tragédie qui se joue sur notre sol, ne soit plus si éloignée ; le courage de certains généraux, contrairement à certains de leurs collègues s’obstinant à regarder ailleurs quand le pouvoir manque à ses devoirs et outrepasse ses droits, ne peux que nous donner envie d’attendre la suite des événements avec un peu plus de sérénité.

Josiane Filio

 

(*)Général de corps d’armée Pierre Coursier, ancien gouverneur militaire de Lille

– Généraux Antoine Martinez et Jean du Verdier, tous deux aviateurs

Partager cet article

Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog