Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 00:47
Non, Hollande, les Français n’ont pas à vivre avec la peur

A Strasbourg, Hollande a lancé « Il faut vivre avec la peur ».

Pépère était content de lui.

Depuis le début des années 70 avec la crise du pétrole et le regroupement familial, les Français ne font que ça : vivre avec la peur.

C’est un peu plus lamentable chaque jour.

La liste des peurs s’étire à l’infini : peur de la pollution des moteurs Diesel, de la viande rouge, du réchauffement climatique, des médicaments fabriqués en Inde, des vaccins, de l’huile de palme, des pesticides, des désherbants, des lumières Led, de l’amiante, des ondes des antennes relais, du tabac, de l’alcool, de la vitesse, du nucléaire, du charbon, des voitures piégées, des kamikazes, des admirateurs des frères Kouachi, d’Ebola, du moustique tigre, de la vitesse, de crever dans l’incendie de sa maison, d’être emporté par les eaux, du crash de l’avion, de l’explosion de la bombe datant d’une des deux guerres mondiales, des antibiotiques, de la disparition des ours blancs et des rhinocéros et des éléphants, des feuilles de salade contaminées, du départ de ta fille ou de ton fils pour le djihad, de la vieillesse et son Alzheimer, du cancer,  des racailles qui te poignardent pour un regard qu’elles jugent de travers…

Les Français des années 70 avaient-ils aussi peur que ceux de ce début de XXIe siècle ?

Cette peur avec laquelle nous devons vivre n’est-ce pas la solution trouvée par les gouvernants depuis quatre décennies pour nous domestiquer, pour nous enchaîner en nous privant du recul nécessaire à la réflexion ?

La peur oblitère la pensée. La peur est une petite mort de l’esprit.

Quand tu as la trouille parce qu’on te dit que la Camarde rôde autour de toi dans l’air que tu respires, l’eau que tu bois, la nourriture que tu manges, dans le sac oublié sur le quai, dans les paroles de Zemmour, de Finkielkraut, d’Onfray, tu n’as plus un centimètre carré de cervelle pour te transformer en homme lucide et donc critique. Tu baisses la tête et tu ramasses les coups.

Si ce n’était pas le cas, il y aurait bien davantage de manifestations contre ce gouvernement qui hait le peuple des « sans-dents », contre ses milices antifas de l’ultra gauche (les fascistes d’aujourd’hui), contre ses amours tarifées avec l’Arabie saoudite et le Qatar, contre sa promotion des droits de l’Autre au détriment de la protection des citoyens français, contre sa haine des Russes, contre ses ministres plus mauvais les uns que les autres, contre cette justice qui établit un mur des cons et libère les voyous en nous mentant les yeux dans les yeux.

« Il faut vivre avec la peur. »

La peur de ne pouvoir se défendre quand on se réveillera la nuit pendant que des types pilleront notre habitation, la peur qu’un adorateur de l’Etat islamique fonce avec un 4X4 volé dans la rue piétonne que l’on emprunte, la peur de parler de « race blanche » et de se retrouver avec une amende qui nous anéantira, de devoir détourner les yeux devant une bande de salopards gauchistes qui soutiennent l’immigration incontrôlée.

La peur partout. En permanence.

Et un chef de l’Etat qui au lieu de protéger les Français leur dit qu’ils doivent vivre avec cette peur.

Il sait – parce que les études sont là – que les Français subiront sans se révolter. Parfois quelques soubresauts, quelques habitants qui protestent contre une mosquée salafiste à Brest, une poignée de paysans qui déversent un peu de fumier devant une préfecture ou sur le parking d’un supermarché ou qui détruisent un radar.

Ce n’est rien. Seulement quelques secondes pour les chaînes d’information en continu.

Le discours est rôdé.

Ces gens-là ne sont pas des résistants, mais des fachos, des extrémistes, des ennemis de la paix et de la tolérance et du vivre-ensemble. On les traque sans relâche, bientôt on les éliminera en annonçant qu’il s’agit d’une œuvre de salubrité publique.

L’élite autoproclamée maquille la réalité. Ses membres tiennent l’information, la littérature, le cinéma, la chanson, la politique, l’économie, de père et mère en fils et fille.

Ils sont les maîtres depuis si longtemps qu’ils pensent aujourd’hui qu’il est temps de passer à autre chose que la souveraineté et la démocratie.

« Il faut vivre avec la peur. »

Hollande sait que la terreur s’accompagne de la lâcheté, de la soumission, du déni. Les médias sont chargés de faire passer les lâches et les soumis pour des sages. Marche blanche et compagnie. Pas d’amalgame. Idiots utiles qui approuvent tout et n’importe quoi à longueur de journaux TV.

En regardant ce furoncle sur pattes qu’est Hollande leur dire qu’ils devaient vivre avec la peur, combien ont pensé qu’il était temps que celle-ci change de camp?

Marcus Graven

Partager cet article

Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

christian 30/10/2015 19:35

Il devrait ce méfier la roue tourne lui aussi il va je pense avoir bientôt peur....

Lazare 30/10/2015 19:47

oui et le plus tôt sera le mieux

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog