Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 03:42

Le Ministère du Tourisme a déclaré qu’il préparait une campagne de marketing visant à attirer des touristes étrangers en Israël. « Dans le but de minimiser les dommages et de réduire le temps de retour à la normale dans la phase immédiatement après la guerre, le ministère travaillera avec nos groupes cibles traditionnels, ceux qui s’identifient émotionnellement avec Israël – la communauté juive et un large éventail de chrétiens », a déclaré le Ministère, en ajoutant que, lors d’une étape ultérieure, en fonction de l’évolution, il développerait des actions marketing envers certaines niches et d’autres critères tels que les budgets vacances et les motivations pour une visite.

Depuis la fin de Bordure Protectrice, Israël est redevenu « l’endroit le plus sûr au monde »

JSSNews

JSSNews: La France est le troisième contributeur de touristes, et la communauté juive française l’un des principaux groupes cible s’identifiant émotionnellement avec Israël. Qu’en est-il de la fréquentation de ce groupe depuis le début des événements ?

Efrat Groman (Directrice Générale de l’Office du Tourisme d’Israël à Paris) : Tout d’abord, je voudrais souligner que comme d’habitude et cela avait déjà été le cas lors de l’opération « plomb durci », la communauté juive de France a montré son soutien par sa présence tout au long de l’été. Peut-être moins à Ashdod et plus à Netanya, néanmoins ils sont venus très nombreux sans attendre aujourd’hui et la fin du conflit. Nous avons eu un doute quant aux annulations et avons lancé des campagnes de communication mais cela n’a pas été très utile. Les chiffres d’août montrent une baisse de fréquentation de 13%, bien en dessous des chiffres nationaux. Pour cela nous tenons à remercier énormément la communauté juive de France. Il faut bien sûr attendre une accalmie stable de la situation pour revenir à la normale, mais nous sommes très optimistes quant au soutien de la communauté et déjà plusieurs voyages de soutien sont organisés dans les prochaines semaines.

JSSNews: Un autre groupe habituel : les pèlerins chrétiens. Ils viennent tout au long de l’année et cette activité ne devrait pas être affectée de manière significative. A moins qu’ils ne craignent pour leur sécurité ou si certains lieux saints comme Nazareth, le Mont des Oliviers ou Bethléem n’étaient pas accessibles. Quelle est la réalité de la sécurité autour de ces voyages?

EG : Depuis la fin des événements de cet été, Israël est redevenu comme auparavant l’endroit le plus sûr au monde. Il n’y a aucun danger ou problème d’accès à ces sites et les tours opérateurs rapportent travailler tout à fait normalement. Ceci est également vrai pour tous les autres groupes touristiques plus généralistes, seniors, nature, sport, culture et histoire. Les agences de voyages et tour-opérateurs français vendent de plus en plus Israël comme toute autre destination, et aucun n’a annulé ses accords avec nous. Certes il y a eu un ralentissement de l’activité cet été, mais nous sommes sûrs que cela va reprendre dès fin septembre.

JSSNews: Pouvez-vous préciser ce que sont ces autres (groupes) basés sur des critères tels que les budgets vacances et les motivations pour une visite » ?

EG : Au-delà des groupes traditionnels dont nous avons parlé, nos efforts de marketing se portent sur la volonté de faire découvrir le pays via d’autres formes de tourisme. Nous le faisons principalement par l’organisation et la communication autour d’événements tels que le marathon de Jérusalem, l’opéra Massada, la Gay Pride de Tel- Aviv, le festival de jazz à Eilat, etc. Autant d’événements qui attirent un public et des touristes qui ne seraient pas venus en Israël.

JSSNews: L’année dernière, une initiative de l’agence selectisrael.com afin d’attirer des pèlerins musulmans a été organisée avec succès. Même si l’impact économique de ces initiatives n’est pas le premier objectif, que pensez-vous de l’évolution de cette activité ?

EG : Nous encourageons vivement les agents et autres organismes à faire venir ces groupes, comme cela a eu lieu avec la visite de l’Imam Hassen Chalghoumi et d’autres qui sont venus avec leur communauté. Nous pensons que c’est très important et l’Ambassade d’Israël – tout comme le Ministère du Tourisme – soutient totalement ce type d’échange.

Le développement du tourisme à bas coût

Les touristes en Israël sont relativement insatisfaits de ce qu’ils obtiennent pour leur argent, selon une enquête pour 2013 menée par le Ministère du Tourisme. Le prix très élevé des forfaits touristiques poussent les touristes à passer moins de temps en Israël, et en fait une destination moins attrayante. L’Association des Tour-Opérateurs réclame plus d’hôtels trois et quatre étoiles. En mai 2014, Mr Halevi (Directeur Général au Ministère Israélien du Tourisme) a promu une politique qui prévoit un modèle de tourisme à travers lequel les visiteurs étrangers peuvent payer moins cher l’hébergement et dépenser des sommes plus importantes sur les autres secteurs tel que la nourriture et le shopping. Le ministère devait ainsi financer la construction d’hébergements à faible coût, et une campagne de promotion en faveur des hôtels traditionnels serait abandonnée au profit d’une autre campagne à la fin de l’été qui viserait les voyageurs à petit budget pour l’automne et l’hiver. Dans la même période, et alors qu’était inauguré le Waldorf Astoria à Jérusalem, Yaïr Lapid, ministre de l’économie, déclarait vouloir promouvoir des projets d’hôtelleries pour globe-trotteurs.

JSSNews: Sur ce plan, quelles actions significatives ont déjà été réalisées ou sont prêtes à être lancées, et quels sont les résultats attendus dès cette année ?

EG : Tout d’abord il convient de comprendre que l’industrie hôtelière est une industrie privée et le Ministère n’est pas à même d’imposer des prix même s’il travaille avec énergie à les faire baisser. De plus, tous les hôtels israéliens sont soumis à des règles de sécurité et à la « cacherout » qui sont autant de frais fixes n’existant pas ailleurs. Néanmoins le développement de ces hébergements trois et quatre étoiles sont au cœur de la politique développée par le Ministre et son Directeur Général depuis leur nomination il y a un an et demi, et ceci indépendamment des derniers événements. La construction de nouveaux hôtels est un objectif en cours qui nécessite du temps. Dans l’immédiat une solution a été de réhabiliter et développer les aires de camping, option dont les touristes doivent prendre connaissance. Une autre action est la création d’une commission d’attribution des étoiles aux hôtels, ce qui devrait permettre d’éliminer certains abus et contribuer à la baisse des prix des hôtels.

JSSNews: Les événements de cet été ont-ils changé cette politique en termes d’orientation ou de calendrier, un budget a-t-il été attribué ou est-il prévu pour 2015 et de quel montant ?

EG : Je peux vous assurer que la volonté politique du Ministre du Tourisme et de son Directeur Général reste intacte quant au développement de ces hébergements destinés aux petits budgets. Cependant les arbitrages budgétaires pour 2015 étant actuellement en cours, je ne suis pas en mesure de vous fournir de chiffres dans l’immédiat.

JSSNews: Les touristes auront ils voté avec leurs pieds ?

En Janvier 2014, le ministre du Tourisme Dr Uzi Landau a déclaré: «L’année 2013 est une année record pour le tourisme et nous sommes fiers de cela. Malgré l’opération Pilier de la Défense et de la situation de sécurité dans la région, les touristes ont voté avec leurs pieds »

JSSNews: Sans parler de record, pensez-vous que le ministre du Tourisme, sera en mesure de dire la même chose à la fin de cette année: «Les touristes ont voté avec leurs pieds en dépit de l’opération “Bordure Protectrice »? »

EG : Les chiffres du début de l’année 2014 montrent une nette progression de 15% par rapport à 2013 en particulier pour le tourisme français; nous attendons des chiffres de même niveau pour la fin de l’année et ainsi combler la baisse de cet été.

JSSNews: Dans son dernier communiqué de presse, le Ministre parle d’un risque d’effet domino et de régression fin 2014 début 2015.

EG : Au regard de ma longue expérience et de ma connaissance de la situation actuelle, je ne crains aucunement ce genre d’effet domino ou autre régression pour le tourisme français en Israël fin 2014 et début 2015.

Réalisé par Gilles Mangin – JSSNews
L’auteur est responsable de www.selectisrael.com

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog