Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 08:38

« Pactisons avec les musulmans qui ne nous veulent que le plus grand bien.. ! » Je ne suis pas un crapaud de bénitier, mais en tant que docteur ès sciences sociales à la Catho fus profondément surpris en découvrant la nouvelle doctrine de l’amour éternel que l’on est censé vouer aux musulmans au nom de l’Eglise Catholique et du Vicaire du Christ en poste c’est-à-dire le pape François. En fait, j’ai dit en fonction puisqu’il y en a un autre pape, Benoît XVI, un vrai, qui s’est retiré et qui, lui, a su ne pas mâcher ses mots pour expliciter ce qu’il pense vraiment de tous les prêches aux ouailles des paroisses catholiques sur les accointances catholico-musulmanes.

L’Apostasie du Saint-Siège ?

Mais revenons un peu au tout début de notre histoire. Dans un message du Saint-Père portant le numéro 253 nous lisons en toutes lettres les paroles du Vicaire qui m’ont laissé un grain pantois et perplexe : « Le Véritable islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence… » Sic ! Le Saint-Siège a parlé et il n’y eut que l’abbé Pagès qui se permit, en lettre ouverte, de prendre la défense du bon nom de l’Eglise Catholique, cette fille aînée du christianisme dont la France fut jadis le fer de lance. Ainsi donc je découvre qu’une cohabitation pacifique n’est pas seulement de mise mais, qui plus est, fortement recommandée et ce au moment où les chrétiens se font poursuivre au Proche-Orient et où l’on décapite les gens si en étant musulmans ils épousent le christianisme.

Pour moi, cette information va forcément de pair avec les résultats d’une étude réalisée par les Allemands sur l’adhésion de la majorité de musulmans européens à la pratique de la charia. Autrement dit les musulmans résidant en Union Européenne aussi bien que les natifs du sol européen de rite musulman réclament en leur grande partie l’application directe de la charia en Europe. Et voici que le Pape lui-même nous appelle à reconnaître l’islam comme une religion de paix qui doit faire bon ménage avec le christianisme sur le sol national. Décidément on aura tout vu !

En toutes lettres, non seulement on nous incite à renoncer à la religion de nos pères mais en plus il faut saluer l’envahisseur en lui jonchant la route des fleurs. La bêtise humaine est bien à l’échelle de la couardise de l’administration.

Je n’ai qu’à rectifier le tir : j’écrivais avant que la France serait en passe de devenir une terre d’islam à forte connotation wahhabite. Aujourd’hui il est notoire que la France est bel et bien devenue la terre d’islam sur un sol laïc et ce, en particulier, grâce au Pape qui, au lieu de mener soin troupeau de brebis, préfère pactiser avec le loup.

Alors le jour où les Français se convertiront en masse à l’islam pour enfin se sentir protégés par les ulemmas de quartier contre les violences de la racaille déracinée, il ne faudra point s’en offusquer. Quoi de plus naturel dans un pays qui a perdu le Nord ? Ceci dit je me demande qu’espère donc le Saint-Siège ? Le Vicaire du Christ se croit-il tout permis ou entend-il sauver une partie de sa paroisse en en sacrifiant une autre ? Quoi qu’il en soit, cette attitude est non seulement traîtresse : elle voue la France à une islamisation rapide et irréversible. Je ne peux que rejoindre l’abbé Pagès dans son indignation. L’islam orthodoxe, lui, est comme toujours incisif et il ne faut attendre aucune clémence de la part des wahhabites qui se plaisent à répéter le Hadith : « Le paradis repose à l’ombre des épées ! »

Pour que nos amis musulmans me comprennent, il faudrait bien imaginer les croisés convertir de force les musulmans et les mouftis non seulement de les saluer mais en plus demander aux musulmans de n’opposer aucune résistance à l’invasion du pays. C’est un peu ce qui est en train de se passer en France de nos jours où le Vatican ne défend plus son sanctuaire mais le livre à son ennemi spirituel.

Le pape Benoît XVI a eu raison de se retirer pour que les descendants n’honnissent pas son nom. Cela me remet en mémoire le récit datant de l’époque de la bataille de Hattin l'ultime assaut livré par Salah-ad-Din à la Jérusalem, encore sous les croisés, en 1187. Les rares chevaliers qui restaient dans la cité sont venus voir l'évêque de la Ville Sainte pour lui demander conseil. Le Saint homme en fut courroucé: « Mais c'est facile, voyons! - a-t-il dit - Il nous suffit d'apporter notre repentance à Saladin et puis nous convertir à l'islam ! » Le pape ne serait-il pas en train d'épouser la même logique ?

En revanche, je ne m'attendais pas à autre chose, car le Vatican a depuis longtemps renoncé à la défense de la foi chrétienne. Une mosquée s'élève bien à Rome, mais il n'y a point d'églises à Riyad ! Pour ce qui est de la suite des événements, la dextre nous donnera bien raison un jour comme ce fut déjà le cas à l'époque de Dmitri Donskoï, en Russie ou Charles Martel, en France. Face à l’apostasie du nouveau pape, je me réjouis de voir la solidité des positions sur lesquelles campe le président de Russie, farouchement rattaché au christianisme. Il vient d'ailleurs de passer la nuit de Noël à la cathédrale de Sotchi pour saluer la naissance du Christ. Quel contraste !

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur.

Partager cet article

Repost0

commentaires

christian 04/08/2014 20:29

il est écrit ,a la fin des temps l église pactisent avec le serpent qui veux détruire les chrétiens....nous sommes bien a la bonne époque ,et il aura les faut prétres et les vrais---------------

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog